De la musique et de la danse thérapie dans la thymélè d'Epidaure?

##plugins.themes.bootstrap3.article.main##

Marie-Hélène Delavaud-Roux

Resumo




La thymélè d'Epidaure a-t-elle abrité des séances de thérapie fondées sur la musique et la danse? C'est la nouvelle hypothèse qui est élaborée par une équipe de recherche multinationale et transdisciplinaire, placée sous la direction de Peter Schultz et financée, entre autres, par l'American School of Classical Studies à Athènes. Nous nous proposons de la développer à partir de l'ouvrage publié par ces auteurs: Peter Schultz, Bronwen L. Wickkiser, George Hinge, Chrysanthos Kanellopoulos and John C. Franklin, The Thymele at Epidauros. Healing, space and musical performance in late classical Greece, Theran Press, Fargo, 2017. Nous expliquerons d'abord les méthodes utilisées par ces chercheurs et nous résumerons brièvement leurs résultats qui portent sur l'étude du bâtiment, l'étymologie du mot thymélè, les relations entre la circularité, le sous-sol et la musique, l'usage du péan chan/danse comme thérapie, et l'évaluation acoustique du bâtiment.




Downloads

Não há dados estatísticos.

##plugins.themes.bootstrap3.article.details##

Como Citar
Delavaud-Roux, M.-H. (2019). De la musique et de la danse thérapie dans la thymélè d’Epidaure?. Dramaturgias, (10), 471-479. https://doi.org/10.26512/dramaturgias.v0i10.24899
Seção
Orchesis

Referências

P. Schultz, B. L. Wickkiser, G. Hinge, Ch. Kanellopoulos and J. C. Franklin, The Thymele at Epidauros. Healing, space and musical performance in late classical Greece, Theran Press, Fargo, 2017, p. 79-80.