Le Sol dans la Danse Grecque

##plugins.themes.bootstrap3.article.main##

Marie-Hélène Delavaud-Roux

Resumo




Le sol conditionne en grande partie la danse, quelle que soit sa nature. Ce qui peut apparaître un obstacle pour nous, le fait de marcher pieds nus ne l'était sans doute pas pour les Grecs de l'Antiquité, beaucoup plus habitués que nous à se déplacer pieds nus. Mais pouvaient-ils pour autant danser sans se blesser sur des sols en terre battue ou en pierre, forcément très durs et très loin de nos planchers flottants hérités du système du double lambourdage mis au point en France à l'époque de Louis XIV1? Les risques sont importants dès qu'il y a des sauts, notamment pour les tendons d'Achille, mais aussi pour les talons, en raison des chocs répétés, dus aux mauvais amortissements sur un sol trop dur, qui peuvent provoquer une talonnade. Comment les danseurs pouvaient-ils évoluer dans la danse et adapter leur chorégraphie à un cadre aussi difficile pour se préserver?




Downloads

Não há dados estatísticos.

##plugins.themes.bootstrap3.article.details##

Como Citar
Delavaud-Roux, M.-H. (2018). Le Sol dans la Danse Grecque. Dramaturgias, (9), 505-511. Recuperado de http://periodicos.unb.br/index.php/dramaturgias/article/view/21129
Seção
Orchesis

Referências

R